La méthode d’intervention sur les offres et les demandes (IOD), créée dans les années 1980¹,

propose un ensemble de stratégies de médiation et de soutien, à rebours des fonctionnements habituels, pour réussir l’insertion professionnelle durable de publics en situation de grande précarité.

Elle permet d’abord de refuser les représentations invalidantes des publics en insertion et la propension à situer l’insertion sociale en amont de l’insertion professionnelle. Lorsqu’elle est ainsi pensée, en effet, l’architecture des parcours d’insertion diffère l’accès au travail, au risque de laisser perdurer une situation de pauvreté génératrice de stigmates face à l’emploi.

Aussi, l’intervention sur les offres et les demandes cherche-t-elle à s’affranchir des préalables et des prérequis pour privilégier la mise en relation directe et répétée des personnes (avant tout victimes d’un déficit de réseau professionnel) et des entreprises. C’est bien la proposition d’opportunités d’emplois variées qui constitue le pivot de l’accompagnement, la mise en situation de travail étant sa porte d’entrée. Quant aux « freins sociaux » trop facilement mis en avant, leur traitement peut être réalisé pendant l’emploi plutôt qu’en amont, en lien avec les travailleurs sociaux du territoire.

La seconde spécificité de cette méthode est de mettre la priorité sur la coopération avec les entreprises, avec l’ambition de prendre une place active dans la régulation d’un marché du travail où les flux de main-d’oeuvre demeurent importants² mais profitent peu aux populations en situations précaires.

C’est ici le fonctionnement du marché et le rôle de ses intermédiaires qu’interroge l’IOD. La sélectivité et la précarité des recrutements³ sont de puissants facteurs d’exclusion des moins qualifiés et des moins expérimentés, qui se voient quasi systématiquement écartés des processus de recrutement « ordinaires » ou insécurisés par l’accumulation de statuts d’emplois atypiques. Il ne s’agit pourtant pas d’une fatalité. Ces facteurs peuvent être largement limités, à condition que les intermédiaires s’emparent de l’enjeu !

 

  1. Conçue par Jean-Marc Lafitte et Francis Valls à partir d’expérimentations conduites durant six années en Gironde, la méthode et la marque IOD ont été formalisées en 1988.
  2. 6 millions d’embauches, hors intérim, ont été déclarées auprès des Urssaf au second trimestre 2016 en France.
  3. Depuis 2012, plus de 85 % des embauches hors intérim s’effectuent en CDD.